III International Seminar Esrea Network Between Global and Local - Adult Learning and Development
Home > home > Version francaise

RÉSEAU ESREA

"Entre global et local: la formation des adultes et le développement"

IIIème Colloque Européen:

Le développement locale, la communauté et la formation des adultes: paysages d'éducation entre discours dominants et la marginalité

Magdebourg, Allemagne, 28 - 30 Mai 2009
Otto-von-Guericke University - www.ovgu.de

Société Européenne pour la Recherche en Formation des Adultes / European Society for Research on the Education of Adults - www.esrea.org

Après les colloques de Faro (2006) et Wrocław (2008) à Magdebourg le troisième colloque international du réseau "Entre global et local" s'occupera des 'paysages' de l'éducation et du développement sujets au changement. Avec la choix de Magdebourg, les travaux du réseau sont apportés directement dans le cœur physique de l'Europe et à la même fois dans une région de l'Europe contemporaine, laquelle vive beaucoup des problèmes associés avec la marginalité. Cette ville historique, riche d'une identité difficile et dont la mémoire sociale a été marquée par les mouvements sociaux les plus diverses - entre lesquels proches dans le passé les mouvements et les luttes pour la démocratie, mais aussi pour la formation, et pour le développement local, contre le chômage et la dépopulation - nous donne l'espace/la scène pour poser les questions du colloque.

La forte division entre le 'mainstream' en science et praxis de l'éducation des adultes et du développement communautaire d'une part, et les expériences et les discours de la formation aux marges de la société - ou pour mieux dire dans les multiples espaces marginaux - de l'autre part, assume aujourd'hui plusieures formes. Cette division peut être:

• pleinement visible et officialisée dans la politique de la formation, formulée dans les discours mainstream (l'apprentissage le long de la vie) et mise en évidence aux divers niveaux de la société, comme au niveau supra-national de la courante EU 27;
• la division peut être aussi réalisée politiquement et economiquement, s'exprimante à travers de configuations de pouvoir et d'influence sociale, dans lesquelles les intérêts des lobbies determinent la répartition de capital;
• la division peut être vécue comme expérience individuelle ou de groupe, une expérience fortement ambivalente du 'local' entrâiné par les courants des forces globalisatrices en une Europe de frontières 'liquides' et réalités plurinationales;
• la division peut s'exprimer aussi en mouvements de protestation locaux, ce qui ont pout but la défense d'initiatives éducatives situées en communautés ménacées par les forces globalisatrices homogénéifiantes de la centralisation, ou la 'modernisation';
• la division peut trouver expression dans la langue parlée et écrite et dans les idiomes et identités locales/régionales qui promeuvent souvent la 'voix' des mouvements de développement communautaires lancés pour protéger (traditions de) la solidarité locale, fondée sur les identités ethniques, de profession ou de classe, et menacée par forces nationales ou supranationales;
• la division peut être aussi l'expression de développements historiques dans espaces sociaux ou communautés marginalisées soit politiquement, soit économiquement, soit géographiquement, dans lesquelles une politique de formation des adultes ou de développement sociale avancée comme alternative au 'mainstream' peut représenter à fois la résistance ou le refus du changement (voir p.ex. l'expérience dans les 'nouveaux états' de l'Allemagne orientale, le néo-nationalisme, les nouveaux partis politiques de protestation sociale);
• enfin la division entre les discours 'mainstream' de la formation des adultes et les expériences en marge (comme dans les espaces délaissés en cœur) de la société civile peut rester près beaucoup de gens exclusivement une expérience 'sentie', 'incorporée', seulement partiellement réfléchie ou pas du tout. Elle finit par se traduire en manière moins directe ou hétérodoxe, ça veut dire à travers des initiatives et mouvements sociaux de caractère génériques, lesquels pour autant séparés et autonomes à l'origine (les mouvements environnementalistes/anti-globaux ou les mouvements pour les droits humains), se mêlent avec revendications autour de la formation des adultes et du développement communautaire plus avant.

Nous invitons les participant(e)s à enquêter sur les lignes de démarcation dans les discours et dans la praxis de la formation des adultes et développement communautaire qui traversent les vies locales, qui y heurtent contre les expériences vécues, qui se sentent aussi dans les narratives de l'apprentissage et du changement. Nous invitons alors les participant(e)s à considérer comme se constituent les tensions dans le quotidien de l'EU 27 (et naturellement au-delà de l'EU) dans la formation, dans la distribution inégale des financements et du capital politique, dans la récognition ou non de communauté. Quelles sont alors les possibilités réelles diverses de développement individuel et collectif/de groupe dans les 'paysages de formation' qui actuellement se transforment en manière inégale au coeur ou à la périphérie, que soient ces derniers endroits/espaces matériels ou expérimentés/sentis/vécus. A côté des expériences affirmatives d'apprentissage et de développement nous voulons considérer aussi les paysages/lieux de l'exclusion et de la négation dans lesquels les individus et les communautés sont à fois muets ou restent inouïs.

Si nous parlons ici des 'paysages formatifs'/'paysages de formation des adultes', c'est pour encourager une discussion ample, qui comprend le caractère évoluant de l'éducation et du développement, et une discussion qui se rend compte dans l'analyse naturellement des paysages matériels existants dans le temps, mais aussi des paysages de formation et de développement 'imaginés' ou possibles en train de devenir encore. Il s'agit alors de paysages de formation exprimés/vécus comme expériences locales ou comme mouvements sociaux. Expériences, par exemple, comme celles déjà plus distantes vécues après l'écroulement des régimes fascistes de la marge du sud de l'Europe dans les années 70 et celles autres plus proches encore avenues après la chute du communisme à l'Est, qui ont été accompagnées toutes par transformations difficiles et qui ont rendu nécessaire la reformation/reconstruction de la société civile.

Aujourd'hui nous nous voyons confronté(e)s par paysages nouveaux de formation qui résultent de l'expansion de l'EU et des nouvelles formes de migration engendrées soit aux marges soit au cœur de l'Europe (mais il est compris que nous nous proposons de diriger nos questions au-delà de l'Europe). Nous allons examiner ensemble les espaces à disposition pour la formation et l'action dans les communautés. Ces espaces représentent paysages de formation critiques, dans lesquels les nouveaux modèles de consommation, de l'éducation et du travail, et les hiérarchies émergentes de pouvoir (et de la marginalisation) peuvent être résistées et mises en question.

Nous pouvons poser déjà des questions: quelle sorte de recherche est capable de accéder a telles expériences? Quelles sont les potentialités de formation des adultes et du développement communautaire à la périphérie matérielle-géographique (p.ex. l'Allemagne orientale en Allemagne, dans les pays membres plus récents de l'EU dans l'EU, en Turquie, en la CEI, au bord du sud de la Méditerranée aussi comme à la périphérie occidentale de l'EU) ou dans les périphéries vécues (les nouveaux ghetto 'mobiles' de la migration contemporaine, les minorités ethniques, les identités de 'gastarbeiter' et transnationales, les femmes confrontées par nouvelles formes de pouvoir patriarcal) de la société d'aujourd'hui?

Communications sur les thématiques suivantes seront considérées:


• La politique de la formation des adultes et du développement communautaire
• Développement local et exclusion: genre, migration, alphabétisme et la formation des adultes
• Identités locales/régionales, la formation des adultes, la communauté et le supranational
• Marginalisation et éducation - diaspora d'un temps et d'aujourd'hui, migration
• Les discours de la formation des adultes - trajectoires locales, globales, cosmopolites
• Méthodologies de recherche et la chercheuse/il chercheur du développement local et des mouvements sociaux
• Mouvements sociaux et leur contribution à la formation des adultes

Communications portant sur des thèmes similaires seront bienvenues.

Responsable:
Rob Evans, Otto-von-Guericke Universität Magdeburg
E-mail:  esrea09@ovgu.de

 

Diese Seite: Seite drucken | Seite weiterempfehlen | Seite vorlesen lassen
Letzte Änderung: 23.12.2008 - Ansprechpartner: E-Mail  Webmaster